12/04/2010

BERCEAU DU BATAVIA

Eléments pour la construction du berceau

IMG_9090 [700x933]

Le berceau monté du Batavia

IMG_9094 [700x933]

 

La discipline et le règlement à bord des navires de la VOC étaient sévères. Les auteurs de petits délits pouvaient s'attendre à un sévère châtiment corporel. Le prévôt était chargé de maintenir l'ordre au nom du conseil de bord. Les sentences étaient prononcées et exécutées au grand mât. Un châtiment sévère et périlleux auquel peu survivaient était de subir la grande cale. Le coupable était alors jeté de la grande vergue, attaché à une corde, puis tiré sous la coque du bateau. Pour certains délits, trahison ou meurtre par exemple, la sanction était la peine de mort que l'on exécutait le plus souvent par pendaison.

Au XVIIe siècle, les Pays-Bas étaient un pays très pieux et le protestantisme était en plein essor. La VOC s'efforçait donc scrupuleusement de veiller au bien-être spirituel des passagers de ses navires. Les blasphèmes, les jeux d'argent et de hasard étaient strictement interdits, les chants de psaumes et autres cantiques étaient par contre fortement encouragés. Il y avait toujours un pasteur à bord et tous les passagers étaient tenus d'assister aux services dominicaux. Les bibles et les livres de psaumes étaient disponibles à volonté.

L'agencement du bateau révèle aussi le côté moins prestigieux de la vie à bord d'un navire de la Compagnie des Indes Orientales. Sur le faux-pont exigu se trouvait une centaine de soldats que la VOC transportait aux Indes comme marchandise vivante.

La construction d'une réplique

BPB 17 [700x933]

Visiteuses visiteurs pour vous faire plaisir, voici vos couleurs . Drapeaux placés suivant le nombre de visites faites sur mon blog de bateaux du monde. Pour la journée du 12/4/2010, blog de bateaux vu dans 15 PAYS

Affichage pays 18

Affichage pays 19

Aujourd'hui la carte d'un des pays visiteur, l'Untd States

CARTE DES PAYS 42 [700x933]

Merci pour votre visite et à demain

ATHOS

23:45 Écrit par ATHOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.